Memory Full

CPC only meeting

Croco Chanel 3

27 Oct - 29 Oct 2001

Catenoy (60)

Organizer(s): Candy, Winnie, Fafa

33 Participants

ATC, BDC-Iron, Beb, Bob, Candy, Dracula, Eliot, Epsilon, Fafa, Genesis8, Hicks, Jamian, Jede, Kaneda, Kawickboy, Ker, Krusty, Madram, OffseT, Overflow, Plissken, Power, Ram7, Ramlaid, Roudoudou, Slyder, STV, Targhan, Tom et Jerry, Toms, Twi, Winnie, Zik

Additional info

LISTE COMPLETE

Invitation(s)

Report(s) link(s)

Another World #28 (p.5)

Report



Effectivement, jamais deux sans trois. Les deux précédents meetings ayant été de grandes réussites, il était normal que cela continue. Mais pourtant, ce meeting a bien failli ne jamais se produire, mais grâce à l'obstination, au courage (car il en fallait !), ainsi qu'à une bonne dose de masochisme, Winny est parvenue à convaincre Candy et Fafa de réunir, pour une nouvelle fois, une bonne partie de la scène dans la superbe salle de Catenoy, toujours au nord de Paris, et toujours les 27-28-29 Octobre 2001.

image

Le scénario est le même en ce qui me concerne également. Ramlaid nous emmènera dans sa caisse dès le Vendredi après-midi (ce qui nous fera perdre une partie de meeting malheureusement, celui-ci ouvrant ses portes le jour même en matinée). Quand je dis « nous », je fais bien sûr allusion à moi, Ramlaid, et Plissken !! Et oui, ce phénomène social est plus que jamais en activité, motivé et maintenant débutant en assembleur, ce qu'il nous montrera pendant le meeting. Pliss' vint accompagné d'un de ses acolytes, Aurélien, heureusement un peu plus calme et posé (un peu). Le trajet débuta réellement après un passage chez Monsieur et Madame Laid pour se procurer une carte routière afin que je puisse dicter le chemin à suivre (ce qui ne nous empêchera pas de nous pommer à Rouen, que ce soit à l'aller comme au retour) Et le premier qui critique mes capacités comme copilote est soit quelqu'un qui ne sait pas de quoi il parle, soit quelqu'un qui m'a déjà demandé d'être copilote !!

Le trajet se fit sans encombres, avec tout de même quelques pauses plus ou moins forcées (pour lire attentivement la carte). A un moment, Ramlaid eût à hausser la voix pour faire calmer celles des deux buggols derrière lorsqu'ils beuglaient de trop (pour leur défense, ils diront qu'ils ne faisaient que chanter. Argument non recevable par le jury, vous en conviendrez aisément). Moins d'anecdotes de la part de Plissken qui semble s'être un peu calmé en un an, ce qui fait que Thierry et moi pourront échanger librement quelques discussions techniques de bon aloi. Mais bien sûr, Plissken a encore eu l'occasion de nous faire partager quelques épisodes de sa tumultueuse vie, dont celui de sa pseudo noyade, que j'expliquerai plus tard dans cet article, si vous êtes sages.

Vers 2 ou 3 heures du mat', après un trajet de 5h30, nous arriverons enfin à la salle et à son portail fermé (on avait prévenu que Plissken viendrait, faut bien l'avouer). En toute logique, une très grande partie des participants est déjà présente. Dans les heures à venir, avec la venue d'Epsilon, Ram7, et STV, elle sera au grand complet !

A notre arrivée, une bonne vingtaine de CPCistes s'escriment sur leur CPC, disposés en U dans l'immense salle. Le bar sera ouvert 24h/24, eau, tisane, Fanta, Coca et café étant à disposition du quidam assoiffé, mais également des curieux qui voudraient connaître les derniers potins, anecdotes croustillantes, ou entamer quelques discussions libres avec ses amis piliers de bar.

Un premier tour de salle pour dire bonjour et zieuter les productions à venir. Commençons par Iron qui prépare une démo pour l'occasion, un écran bien sympathique avec plasma et rasters verticaux. D'habitude, ce sont deux effets qui titillent mes pulsions meurtrières, mais dans le cas présent, assemblés en un écran, c'est chouette. Petit défaut, ça marche que sur Plus. Mais au moins, c'est prêt, et ça va sortir, alors ne boudons pas !

Les frères Tomettes (soit Toms et Hicks) ont daigné renoncer à leur voyage aux Caraïbes pour venir nous rejoindre à Catenoy, apportant leur code respectif, soit Dragon Ball et Aliens, que les deux comparses ont remanié de &41 à &5A (ou de A à Z, pour ceux qui suivent pas), le tout en Mode 1, scrolling horizontal pour le premier, multidirectionnel pour le second. Ça part peut-être en vacances au mauvais moment, mais ça code dur chez les frangins ! Également soucieux de diffuser leur fanzine à moindre frais, Another World 27 (celui avec un alien barbu en couverture) fut distribué aux abonnés en main propre.

image

Overflow, de retour sur CPC, nous a fait l'honneur de sa présence et nous a prouvé qu'il avait récupéré en un court laps de temps ce qu'il avait oublié pendant ces années à l'écart de sa vie CPCienne, mais surtout qu'il avait appris bien plus. Les derniers effets présentés sont non seulement originaux, mais surtout boostés par des techniques hardwares excellemment bien utilisées. Bref, les deux 'wormholes' présentés, tous deux codés différemment, laissent présager de superbes prods à venir. D'autant plus qu'avec Overflow, ça rigole pas : « tout effet codé doit sortir dans les plus brefs délais ». D'où une certaine conversation douloureuse au sujet de la Demoizart. Et ben ouais, mais nous, sortir une démo avec un ou deux effets, ça ne nous suffit plus ! En tout, cas, un grand bravo Monsieur Flow pour sa participation active à la scène.

Toujours présent, Eliot, également très productif, a continué une démo à l'occasion d'un mini-meeting qui s'est déroulé chez Iron quelque temps auparavant. Très réussie, mais un horrible bug contraindra à monopoliser Madram pendant une grande partie de la nuit du Dimanche, afin de l'exterminer. Ce qu'il parviendra à faire bien entendu

Evidemment, qui dit Eliot, dit Slyder d'une part. Celui-ci est arrivé avec une plâtrée de graphismes originaux ou transférés qu'il s'est attelé à retoucher avec une grande dextérité pendant le meeting. Il est maintenant une force graphique sur laquelle on peut compter ! Vous pouvez lui envoyez vos doléances, ça va le rendre heureux.

Mais Eliot n'était pas accompagné que de Slyder. Il emmenait avec lui un p'tit jeunot du nom de Romain. Et bien croyez moi sur parole, nous avons là un sacré codeur. Les quelques effets que j'ai pu voir sont vraiment bons, rapides et fluides comme on les aime. En plus de ça, le gusse est ambitieux et prépare une multi-part qui n'est pas pour tout de suite malheureusement. Une bonne grosse multipart comme Overflow les aime, eheheh. Bref, on attend et on espère. Le gamin a tout de même quelques défauts : il fait des fotes d'orthographes en français digne d'un Dracula. Et puis il est insomniaque. Il ne dort JAMAIS en meeting. A mon avis, ça cache un terrible secret. Comme l'autre qui devient loup-garou le soir de pleine lune. Pour Romain peut-être qu'il se transforme en OFE ???

Ah mais oui, cet OFE un mystère à part entière, au même titre que Flag ou le soit disant Syndrome de Drapeau Noir. Qui est-il réellement ? De nombreuses théories ont été élaborées, mais elles n'ont pas donné suite pour le moment. Ce qui peut sauter aux yeux de l'observateur averti, ce sont les lettres : O, F, E, qui peuvent dire Olivier Floquet Eliot. Ce dernier le nie, bien entendu. Ou alors, plus tordu, OfFsEt. Mais la, c'est impossible, ça voudrait dire que celui-ci ait réussi à sortir une démo. Très peu probable, tandis qu'Eliot est plutôt productif. Tout semble converger vers Monsieur Floquet

Quelques tentatives pour débusquer le vil malfaiteur : au cours d'un repas, Madram demande : « eh OFE, passe moi le Fanta ! » mais la, c'est Aurélien, le copain de Plissken, qui lui file la bouteille. Rusé, mais échec de la tentative. Deuxième, plus subtile : chacun a marqué son nom sur un gobelet en plastique afin de les reconnaître (et donc, les économiser). Quelqu'un a intelligemment noté « OFE » sur l'un d'eux. Il ne restait plus qu'a attendre que quelqu'un s'en serve et analyser la salive !! Un plan brillant, mais qui fut mis en échec lorsque le verre finit par mégarde dans la poubelle avec un certain nombre d'autres. Nous sommes sûrs d'une chose : c'est un récidiviste, et il va probablement produire une erreur qui va nous permettre de le démasquer. Ou peut-être, tout comme Flag, se démasquera-t-il lui même ? L'avenir nous le dira.

Mais continuons sur le tour des participants et à leurs activités meetinales. Madram, j'y ai fait allusion, était bien sûr présent. Une de ses activités favorites consiste à trouver un phénomène bizarre, genre il fout un registre du CRTC à 12, en met un autre à 48 et à ce moment, il se produit un pet sur l'écran pendant 2,5 Halts. Question : pourquoi ? Hum sur les trois énigmes qu'il m'a posées, je n'en ai résolu qu'une seule. Madram a également créé des splits-rasters d'un pixel et uniquement dans le border ! Bien sûr, ça dépend aussi du CRTC, du V-Hold, de la température ambiante et du décalage horaire le genre d'effet un peu balèze à exploiter. L'ami Ram était également en possession de sa prochaine production. Il s'agit d'un scroll qui se déforme horizontalement et verticalement, avec deux petits scrolls qui montent derrière. Et il y a 5 couleurs à l'écran, en mode 1. Je ne vous dirais pas comment il fait, mais c'est bien sûr impossible d'avoir 5 couleurs en mode 1 (et pourquoi pas un rhino en mode 2 avec 3 couleurs, tant qu'on y est ? warf warf). Il paraît que ça doit sortir pour la demo du Croco. Reste à trouver le nom de la démo, ce qu'ils n'ont pas réussi à faire, lui et Beb, chargé des gfxs.

Transition magnifique : parlons de Beb. Comme tout graphiste sur CPC, il est bien occupé. Pendant le meeting, il s'est attelé à son activité, vendant son corps au service de Madram et Hicks comme nous l'avons vu, mais aussi préparant la future demo de Romain, ainsi que celle d'Overflow. Bref, Beb effectue un travail éprouvant mais donne le maximum pour satisfaire le client.

Transition magnifique : parlons de STV ! Je crois que lui ne vend pas son corps, mais le donne. Quelques photos circulant sous le manteau (mais dispos à chaque meeting, bien sûr) le prouvent bien et ce n'est pas Ker qui le niera. STV se donne également à Toms et les quelques planches de sprites des combattants entrevues sont absolument superbes, à se décrocher la mâchoire par terre comme un abruti.

Transition magnifique : parlons de Roudoudou ! Tout comme Plissken, il semble s'être quelque peu calmé ces derniers temps. Malheureusement, pas de démos en vue, malgré un grand nombre d'effets déjà prêts. Étrange, même pas de démo Basic codée pendant ce meeting ! Peut-être est-ce ses explorations de sites enfouis sous terre qui l'ont fatigué ? Allons, ressaisis-toi et reprends tes bonnes vieilles habitudes ! Mouais, mauvaise idée en fait.

C'est le Samedi, vers 4h, en plein repas, qu'Epsilon nous rejoignit (dans les mêmes conditions que l'année précédente, Hydris en moins). Il nous montra ses dernières prods, soit la démo 1ko du meeting précédent et un gros équaliseur sympa, dont j'ignore la date de sortie, s'il y en a une. Pepsi avait également commencé son jeu Only One et nous a présenté une animation d'un de ses sprites, mignon comme tout. Musiciens dans l'âme, Epsilon et moi avons bien sûr également parlé musique, d'ailleurs (pub gratuite) son groupe Capwest existe toujours, sous une autre formation (NDT : en fait, non).

Transitionnons gaiement vers Ker, portant un magnifique costard (probablement piqué à Hydris). Pas de projet en cours sur CPC à ma connaissance, mais toujours là pour amuser la galerie. Lui aussi musicien de son état, quelques discussions avec Pespi eûrent lieu, d'ailleurs Ker aussi prépare un album sous un label qu'il a lui même crée. Encore une fois, nous vous tiendrons informés (NDT : en fait, non).

Dracula, grand maître immortel de Mortel, nous illumina de sa présence, mais il partit le Samedi après-midi, participant au baptême de son fils le lendemain ! Il ramena d'ailleurs Kaneda avec lui, celui-ci étant tombé malade pour on ne sait quelle raison, quel dommage ! Je vous rassure, c'est pas à cause d'une intoxication alimentaire chopée au meeting.

image

Ben tiens, parlons de la nourriture (je me trouve vraiment d'humeur transitive, en ce moment). Encore une fois, ce fut vraiment excellent. Menus simples mais copieux. Genre le samedi (soir, je crois), on commence par une quiche, bien bourrative. Je pensais que c'était fini, mais non, c'était l'entrée ! Je ne me souviens pas de ce qui suivit, car ça m'a tué. Et bien sûr, la cerise sur le gâteau : RACLETTE ! Absente l'année précédente, elle fait son grand retour ! Malgré quelques problèmes électriques au début, tout rentra dans l'ordre et le festin commença. Quelle excellente surprise ! (même pour Genesis8, qui se plaignait de toujours tomber sur des fromages « à 3 bords » !)

L'organisation fut sans faille. Pile poil le bon nombre de victuailles, aussi bien solides que liquides. La salle est superbe et un dortoir était prévu. Bien sûr, si vous êtes un peu malin, vous pouvez vous planquer dans quelqu'obscure cagibi où personne ne vous gênera ou dans les toilettes des filles. Si cette technique fut fort favorable l'année dernière, elle le fut moins cette année. Tout d'abord à cause de l'entrée impromptue de Winny (mais je lui pardonne, après tout, c'est son territoire, elle l'avait d'ailleurs très clairement marqué (!)), mais également celle d'Eliot, à qui je pardonne beaucoup moins (OFE est peut-être la partie féminine enfouie sous ton air bourru ?).

Je parle, je parle, mais j'oublie certains participants ! Jede était là, encore une fois, avec son émulateur d'Oric ! Il semblerait qu'il soit nettement plus simple de programmer un Oric via un PC. Jede avait également amené un de ses contacts, un anglais, électronicien sur Oric, assez balèze à ce qu'il paraît. Pour simplifier les choses, il ne parlait pas un mot de français. Madram, Ramlaid et Eliot, entre autres, ont néanmoins eu de longues conversations avec lui. Une anecdote amusante : à un moment donné, voyant les heures totalement décalées auxquels les repas se déroulaient, l'anglais a dit à Eliot : « Vous mangez tard, en France » !

Contrairement aux idées reçues, Ramlaid code : il bosse et a bossé pendant le meeting sur son player YM et sur la Twist, une part de la Demoizart, que beaucoup de monde a vu malheureusement. Trouvant cette part trop vieille, il a demandé à Beb (encore lui !) de changer les gfxs. Donc, pas de panique, Thierry en aura rapidement fini avec ça et il pourra se charger de démos plus conséquentes, comme son autre part de la DIA. N'est-ce pas, Tiri ?

Tom&Jerry, accompagné de Gerry8, était de la partie, sans production à achever malheureusement. Colors se finira plus tard, pas au meeting ! T&J était venu avec une 'antiquité' une Megadrive II (qui, je l'ai appris à ce moment, est comme la version I en plus belle et en plus compacte. Je parie qu'ils en ont vendu des fourgonnettes entières en faisant croire que c'était une nouvelle version. Vive le marketing !). Quelques belles parties ont été faites, Virtua Fighter est un jeu sympa. Genesis8 a rapidement trouvé quelques techniques qui l'ont propulsé sur la première place du podium, mais je l'ai battu au bout d'un moment ! Par contre, j'ai trouvé un adversaire de taille chez Hicks ! Le gredin s'y connaît en karaté. Tant et bien que je me suis fait eu ! Bref, rien ne vaut quelques parties pour se détendre entre deux bugs à éliminer. Genesis8, quand il ne joue pas aux jeux de courses avec T&J, continue son superbe site désormais connu de tous, mais si indispensable ! Il passa donc son temps entre son PC et la Megadrive.

Fafa était présent lui aussi, pour l'organisation notamment et avait amené son chien Newton, un bon gros chien bien balèze qui vous bouffe le bras en une bouchée, mais heureusement, il était fort affectueux. Le problème, c'est qu'une fois qu'il joue avec vous et qu'il tient à vous (dans tous les sens du terme), il ne vous lâche plus (même remarque !). Dans le cas de Winny qui veut récupérer une bouteille qu'elle lui a « donné », c'est peu gênant (même si se faire traîner par terre par un chien n'est pas vraiment glorieux). Par contre, Plissken, l'ayant un peu échaudé en le faisant courir dehors, s'est amusé à lui filer son bras à bouffer Le chien heureusement n'a pas osé le mordre et a préféré changer de cible, se chargeant de son jogging. Je ne vous raconte pas le fou rire que ça a provoqué. Iron et moi étions au premières loges. Nos rires ont rapidement attiré la meute. Les plus vifs coururent prendre leur appareil photo pour immortaliser l'évènement. Le chien ne lâchait pas prise. Plissken était tout gêné, ne savait plus quoi faire. Il engueulait le chien, tirait lui aussi sur son jogging pour l'enlever de sa gueule. Mais celui-ci continuait de plus belle. Tant et si bien que Plissken se retrouva bientôt les fesses à l'air, le jogging jusqu'au genou. Au bout d'un moment, le chien abandonna sa prise, libérant Pliss et son jogging avec une poche gauche déchirée. Ça aurait pu être pire. Plissken, tout penaud, retourna dans la salle, jurant, mais un peu tard, que l'on ne l'y reprendrait plus. Le chien, lui, était content.

Ahh, ce Plissken. Même s'il fait moins de conneries et le rappelle aussi souvent qu'il le peut, il en fait quand même. Pas de gros délires comme l'année dernière pendant un repas où il a littéralement pété les plombs, au grand bonheur de ses auditeurs. Non, cette année, il est resté plutôt calme, à part les quelques boulettes de nappes qu'il lançait à l'autre bout de la table pendant le repas du Samedi. Winny dut faire appel à toute son autorité pour le calmer. D'ailleurs, la nappe des repas suivants fut changée, au profit d'une nappe « anti-boulettes, anti-Plissken » que l'on ne pouvait déchirer (« anti-boulet » est le terme approprié, tout compte fait) ! Non, Plissken fit plus parler de lui à certaines occasions privées, comme ces quelques minutes dans la cuisine, le Dimanche soir, où seule une poignée d'entre nous se trouvait. Là, il nous montra quelques imitations ou gestuelles qui font rire les gars de sa classe. Il y a aussi l'histoire de sa noyade que j'avais promis de vous raconter.

Alors voilà : L'ami Pliss et sa bande de potes se retrouvent au bord d'un étang à boire Banga et Stef'Cola, bref, une fête entre oufs malades. Il y a un ponton qui avance vers le centre du lac, là où deux hommes pêchent. Plissken se lance sur le ponton et leur demande : « Ça mord ? ». Et l'autre lui répond : « Une sardine, ça mord pas » (première blague, tagada tchiii !). Sur ce, Plissken fait demi-tour, avance vers la terre ferme et voilà-t'y-pas que le ponton s'écroule sous ses pattes ! Plouf ! Voilà Mr Ken tout mouillé. Dans l'effort de regagner la côte, il perd une chaussure. De nouveau sur la côte, ses vêtements étant à sécher, il se retrouve nu. « Nu, mais heureux », nous lance Plissken (rire général). Bref, ça c'est ce qu'il y a de plus drôle. Après, Plissken s'est baladé tout nu dans les rues et puis s'est rhabillé et à été en cours complètement bourré. C'était marrant, hein ? Non ? Bien ce que je pensais. Les histoires de Plissken, il faut les écouter de sa bouche pour les « apprécier ».

Mais bon, Plissken s'est aussi mis à programmer en assembleur. Il sait faire des rasters, des scrollings softs, des sprites. C'est pas mal, non ?

image

A défaut d'un concours organisé par la direction, T&J proposa le sien, officiel néanmoins, sous la forme d'une lutte sous Daley Thompson's Decathlon ! Eh oui, ce mythique jeu qui a martyrisé aussi bien les joysticks que les frêles esprits d'enfants que la plupart d'entre nous étions alors (T&J, tu as compris que je ne parlais pas de toi) a servi de terrain de combats entre les as du poignets présents au meeting (ce qui valu l'apparition de bonnes grosses blagues de mauvais goût). T&J, juge implacable, notait tous les scores sur feuille et heureusement, savait comment jouer à toutes les épreuves (ce qui n'était pas le cas de grand monde au départ). Bref, il y eu une bonne dizaine de participants, avec une chance chacun ! Ram7 (qui pour l'occasion a laissé ses pulls rasters au placard) fut l'un des premiers à jouer et posséda pendant longtemps le meilleur score, grâce aux nombreux records qu'il avait accumulé, en particulier, son 88m au javelot ! Je fus en mesure de le battre sur le score final, et pu m'octroyer la médaille d'or ! Le second fut donc Ram7, suivi par Roudoudou. Bravo à tous les participants, même si certains n'y ont pas joué (ou eûrent peur d'y jouer ?). Mention spéciale à JRM45 qui, malgré toute sa bonne volonté, ne dépassa pas le score de 0. Le site de Genesis8, ou celui de Roudoudou peut-être, va afficher les scores et temps de chaque joueur, ce qui peut être amusant ! En tout cas, bravo à T&J, ce fut une excellente idée ! A recommencer pour un prochain meeting, bien sûr

Bon, et bien je crois avoir fait le tour de la plupart des choses qui se sont passées au meeting. Pour conclure, ce fut vraiment un bon meeting, on s'est bien marré, on a appris plein de trucs, on a vu un bon paquet de previews, et cerise sur le gâteau, elles vont bientôt sortir. L'organisation fut vraiment excellente. Les repas étaient succulents, en bonne quantité, on n'a manqué de rien. Juste un petit regret, que certains n'aient pas pu venir, comme Mat, Rainbird (mais ne rêvons pas trop), Orphee (idem, mais pas pour les mêmes raisons !), Shap, Squat (cf. remarque Rainbird, pour les mêmes raisons *1000 !), et tout ceux que j'oublie ! Allez, je vais clore cet article en félicitant une dernière fois les organisateurs, Candy, Fafa, et en particulier Winny à qui on doit vraiment beaucoup de choses. L'année prochaine, je reviens !!

Targhan

Photos by Unknown