Memory Full

Multi-Platform party

Alchimie 13

01 Nov - 03 Nov 2019

Tain l'Hermitage

Website: Link

Organizer(s): Triple A

28 Participants

AsT, Beb, CeD, CMP, Demoniak, Drill, Golem13, Gotcha, Hermol, Hicks, iXien, JayBlood, JB le Daron, Khomenor, Kris, MacDeath, MacGyver, No Recess, OffseT, OneVision, Overflow, Pulkomandy, Roudoudou, Sid, Solorenzero, Targhan, TotO, Xtrabet

Invitro(s)

Rouleau de printemps (Resistance + Arkos)

Competition(s)

Graphics

2. Karma (CeD)

7. Eve, erh... Forget ! (MacDeath)

Report



“Viendez à l’Alchimie” nous répétait depuis des années, d’une voix suave, un MacDeath passablement aviné. Il avait bien raison : l’Alchimie s’impose aujourd’hui comme un meeting de référence pour tout CPCiste qui se respecte, au même titre que la ReSet et la Revision. L’édition 2019 marquera sans doute autant les esprits que celle d’il y a deux ans : ça faisait longtemps qu’on avait plus vu autant d’activité en meeting !

TotO-séminaire : les jeux en cours
Ayant débarqué samedi matin, je serai contraint de garder le silence sur les événéments (avouables et inavouables) qui ont eu lieu vendredi. Pour une séance de rattrapage, vous pouvez cependant consulter le stream enregistré sur place !

À peine arrivé, que vois-je sur le flyer distribué à l’entrée par l’aimable équipe du stand d’acceuil ? Samedi 2 novembre, 14h30 – 15h15, “Gamedev d’un jeu sur Amstrad+/GX4000” proposé par TotO ! Un petit malentendu sur le titre puisque ce dernier souhaitait simplement réserver un créneau pour que les différents jeux en cours de développement soient présentés au public intéressé.

C’est donc devant un parterre bien fourni de 30 à 40 personnes (c’était plein !) que se sont succédés les CPCistes qui souhaitaient présenter leurs jeux en cours de développement. TotO a commencé par le projet d’adaptation de Slap Fight pour CPC Old pour lequel il est chargé des graphismes, avec Abalore au code (un nouveau venu d’Espagne). Le jeu tournait sur une X-PLAY, nouvelle invention de TotO qui est un mix entre une X-MEM et une PlayCity offrant surtout au jeu 512k de ROM et 6 cannaux pour une gestion facilitée de la musique et des bruitages. Cependant, n’importe quel support ROM sera géré par la version définitive. Une preview a tourné et était jouable mais je n’ai vu ça que de loin !

image

No Recess avait fait le déplacement de Montreal exprès pour l’occasion grâce à un généreux CPCiste. Il a pu en dire plus sur le projet secret élaboré par Condense depuis la sortie de phX. Il s’agira de Sonic GX (Amstrad Plus et GX4000), une version inspirée de la Game Gear et de la Master System, avec CeD aux graphismes et Targhan à la musique. Le niveau 1 était entièrement jouable, boss de fin y compris, et le gameplay est très fidèle à l’original. Le jeu est fullscreen, fluide, et même plus beau que ses homologues 8 bits ! Bref, le moteur semble fonctionnel et la version finale est prévue pour fin 2020 (pour plus d’informations et des vidéos d’exemple, rendez-vous ici).

L’ami Golem13, qui était déjà présent il y a deux ans pour présenter son adaptation de Ghosts’n Goblins (GX4000) a montré une version plus avancée, comportant 3 niveaux entiers. Bon, comme je suis une quiche, je n’ai pas réussi à passer le premier, mais il y en a bien trois ! Même Beb a fini en slip après quelques écrans… Là encore, on se rapproche de la vesion originale et on sent qu’un travail patient a été fait sur le gameplay. Winner a réalisé un beau travail sur les graphismes. On sent que l’équipe a l’amour du travail bien fait… Encore deux petites années nous dit Golem et ça sort !

Il était d’ailleurs rigolo de voir que les CPCistes s’étaient donnés les moyens : en bout de table étaient disposées deux TV à tube d’assez bonne taille avec des posters dédiés à Sonic GX et Ghosts’n Goblins. Des versions preview jouables tournaient toute la journée et nombreux furent les participants à s’y essayer. L’idéal pour avoir un retour sur son travail ! Par ailleurs, c’est le genre d’initiative qui contribue à rendre la scène CPC visible et à attirer de nouveaux membres à elle.

image

Autre jeu en cours : New Zeland Story sur Amstrad Plus et/ou GX4000, dont je n’ai presque rien vu à l’exception de quelques planches graphiques. Le graphiste, justement, OneVision, était présent pour en parler, mais j’ai tout manqué à cause de papotages intempestifs avec Xtrabet (la honte).

Avec Slap Fight, Sonic GX, Ghosts’n Goblins et New Zeland Story, cela fait donc 4 jeux en cours (3 sur Plus, 1 sur Old) ! Bref, un séminaire de présentation très utile pour se mettre à la page quand on a pas tout suivi, et qui a semblé motiver certains participants à sauter le pas pour se mettre au développement sur CPC. Merci donc à Totolito pour son initiative.

Amstrad CPC RPZ
Ca représentait sévère l’Amstrad CPC à cette édition ! Une grosse tablée de plus de 30 personnes avec des bécanes réelles (pas assez ?), des assembleurs, tracker et logiciels de dessin ouverts de partout, des extensions à gogo. Je n’avais pas vu autant d’activité à un meeting depuis bien longtemps.

Il est difficile de se retenir de faire un jeu de mot lorsque Roudoudou vous montre son jeu de boule. Renseignement pris, c’est une bulle, me voilà rassuré… Il s’agit de diriger cette bulle, donc, qui possède une certaine inertie et qui ne doit pas toucher les parroies d’un parcours. Il est plutôt rare d’avoir un jeu CPC avec une vraie physique gérée et avec laquelle jouer pour ne pas perdre. Il y avait par exemple un passage rigolo avec des gros ventilateurs animés par différences via un programme basic élaboré lors d’un stream.

Roudoudou toujours : j’ai eu droit à une séance de rattrapage du séminaire qu’il a fait le vendredi de 17h à 17h45 “Conversion d’images en couleurs étendues sur Amstrad Plus”. C’est beau ! 4 encres changées par ligne, possibilité de positionner des sprites hard en avant plan pour tomber en résolution mode 1. Le tout étant sur PC, mais avec une volonté de dynamisme et de réactivité pour qu’on puisse voir en direct le résultat lorsqu’on modifie des paramètres.

image

Je n’ai pas parlé de la salle : c’était plus spacieux, et il y avait largement de quoi accueilir encore plus de monde. Les participants passaient régulièrement de la salle principale, dans laquelle on ne risquait pas de s’enrhumer, à la salle des repas pour rejoindre le bar et boire un petit thé ou café convivial. C’est lors de l’un de ces moments que Targhan nous a fait des révélations exclusives sur son prochain jeu, au concept original, ça promet !

L’équipe d’Impact était présente au complet et avançait sur divers projets. Ainsi, AsT (qui avait stocké sa Mother-X4 dans une superbe boîte Ferrero Rocher, je ne suis donc pas le seul à avoir eu l’idée !) était venu avec une version diffusable de IMP Draw v2.0 (à télécharger ici) et IMP Dos. J’ai réalisé en rentrant que, bien que situé à un mètre de lui, je n’ai plus pensé à voir ça de près ! Au fond, ça résume bien un meting où il y a tant de choses intéressantes à faire que vous en oubliez forcément. Juste en face, Demoniak travaillait sur un voxel avec le soutien de CMP pour les choix de présentation (scanline ? palette ?). Les deux compères souhaitent s’y remettre plus sérieusement, et je peux d’ores et déjà vous annoncer que Synergy 3 est en cours de développement ! Comment ça “fake news” ??

image

Tradition de party oblige, le samedi soir était consacré aux compos. Pas de démo CPC ni même oldschool cette année puisque c’était à dominante PC. En revanche, CeD et MacDeath ont représenté en proposant deux graphismes (ok, je n’ai encore rien vu, j’étais au bar avec Golem et Beb). Comme quoi MacDeath parvient quand même à sortir des trucs entre deux parties de El Chili Kid, et du solide…

Encore un peu de meeting et c’est le moment de trouver un lieu où dormir. Pour les habitués, c’est un moment clef : il faut un lieu ni trop froid (pas l’entrée), ni trop éclairé (pas la salle), ni trop passant (pas le couloir), ni trop bruyant (pas la salle)… Finalement, j’échouerai au rez-de-chaussée où Beb se trouvait déjà allongé en PLS sur son énorme matelas.

Dimanche
Au réveil, surprise, c’était Eerie Forest qui tournait, avec un Overflow ne ménageant pas ses efforts pour en expliquer les rouages à un curieux. Un peu plus tard (ou la veille ?), on a d’ailleurs pu voir le dernier code d’OVF : un moteur de shoot’em up multiplexant les sprites à loisir, tournant sur GX4000. Pas mal de monde à l’écran, mais sans qu’on en sache plus sur l’envie d’en faire ou non quelque chose.

Dans la salle, il n’y avait pas que des CPCistes ! Il y avait pas mal de matériel, des curiosités comme des classiques, et quelques bornes d’arcade. Ainsi on pouvait se later la tronche sur Final Fight, s’essayer à un jeu de voiture, à un shoot vertical délirant, etc. De mini-stands étaient disposés pour exposer du matériel un peu rare, comme près du stand de la carte Vampire, ces ordinateurs X68000, sortes de versions japonaises de l’Amiga jamais exportés en Europe et qui auraient explosé n’importe quelle bécane de l’époque étant donné qu’il s’agit de véritables bornes d’arcade en tour !

OffseT était fidèle au poste et semblait travailler sur ACE. Il a pu nous informer lors d’un repas de quelques comportements peu connus du CPC. Sur CRTC 1 saviez-vous que dans la demo Mad Rast, la remise à zéro de R9 a lieu lorsque C4 et C0 sont mis à zéro et que cela semble fonctioner comme s’il n’y avait pas de remise à zéro ! Un cas très curieux, pris en compte par ACE, mais ignoré jusqu’alors de la plupart d’entre nous. Ou encore : saviez-vous qu’il était possible d’envoyer une valeur au Gate Array via l’instruction IN ! Malheureusement, l’espoir conjoint de Roudoudou et moi-même a vite été déçu : c’est tellement contraignant qu’on ne pourra pas faire de splits de 3 nops avec ça !

Les repas avaient lieu à heures à peu près fixes, avec deux services pour gérer le flux de participants. Entrée et plat chaud, le tout inclus dans le prix modique d’inscription. Cadre chaleureux : des tables rondes de 6 à 8 personnes, et un peu de fraicheur !

Gotcha, qui avait déjà fait ses armes sous Orgams il y a deux ans pour apprendre le z80, était de retour pour cette édition. Il a cherché à dompter une routine de sprite pendant une bonne partie du meeting. Pas facile d’engloutir toutes les informations d’un coup, mais étant développeur de métier, il se familiarisera sans doue vite avec le z80. L’occasion pour moi de faire un peu la promotion du logiciel, d’indiquer quelques fonctions méconnues, les limites des macros actuelles, et d’en dire un peu plus sur le z80. À suivre !

Targhan bidouillait toujours Arkos Tracker 2 avec une extension (M4 ?) lui permettant de transférer ses données rapidement sur un CPC (posé verticalement à côté, plus aucun respect !) et écouter le résultat de ses tests sonores. J’incite cependant tout CPCiste à lui botter un peu les fesses en lui demandant d’arrêter d’améliorer AT2 et de se concentrer sur son prochain jeu ! PacoRabanne, qui a déjà fait une série sur Orion Prime, peut déjà prévoir quelques mois de stream pour en venir à bout !

Justement, un stream du meeting était en place du début à la fin grâce notamment à Khomenor, Pacorabanne et Solorenzero. D’autres CPCistes issus d’Amstrad.eu étaient également dans le coin, mais je n’ai pas reconnu tout le monde ! C’était la bonne occasion de discuter avec Pacorabanne : on habitait à 500 mètres de distance pendant des années mais il a fallu qu’on se rencontre à Tain L’hermitage ! Bonne nouvelle, il se met à Arkos Tracker 2, lui qui est musicien de formation. Targhan a d’ailleurs fait un petit séminaire AT2 le dimanche, au moment où je partais, et il avait un paquet de gens derrière lui. Quelle super star ce Targhan. Et dire que j’ai passé tout le meeting à l’emmerder.

Bref, en 2021, tout le monde a prévu de revenir !

image

Photos by AsT

Photos by Demoniak