Memory Full

Multi-Platform party

Main #5

01 Oct - 03 Oct 2010

Arles

11 Participants

Barjack, Beb, Grim, Hicks, Made, OffseT, Power, Rouquemoute, Squat, Ultrasyd, Zik

Additional info

LISTE COMPLETE

Competition(s)

Combined 4k

4. Moody (Vanity)

Wild demo

3. Now! (Brainstorm)

Report



18h07 - Grenoble.
"On a un souci sur le poste moyenne-tension. T'es là demain ?"
"Non. Et vous êtes pas près de me revoir". Lançais-je effrontément.

J'n'avais plus qu'une seule idée en tête, me tirer du labo pour descendre dans le Sud... Et couvrir l'événement le plus important de France, en ce début d'octobre 2010. La MainParty 5... Bordel.

Le voyage devrait être plutôt plaisant. J'avais déjà tout emballé la veille à l'arrière de la caisse. La gnole verte, plus que nécessaire en de pareils périples, était à l'ombre. Annie Cordy n'attendait plus que moi pour se mettre à brailler sur 2h00 de trajet. Une fois sur place, je devrai rapidement me fondre dans la foule et trouver mon contact.

Arrivé à Avignon, à moitié sourd et déjà con, je constate rapidement qu'une communauté, pour le moins étrange, a investi la quasi-totalité du centre ville. Des casquettes réinventées, des fringues trop larges, ils semblent visiblement prêts à dilapider leur argent pour consommer de l'alcool cher dans des lieux tristes et s'ennuyer à plusieurs. Les bribes de leurs conversations me dépassent. "Ont-ils autant de gel sur la tête qu'à l'intérieur ?!". On les nommera "Djeunz".

Soudain mon téléphone retentit.

"J'n'ai plus aucune nouvelle de toi depuis 48h00. T'es où bordel !"
"Au centre de la ville, mec. A coté d'une saloperie de mur végétal."
"C'est à deux pas, ne bouge pas..."

A peine 2 minutes s'étaient écoulées que celui qui, à première vue, pouvait appartenir à la meute s'approche de moi. "Jolie veste... J'ai failli perdre un oeil en voyant la doublure". J'ai jamais pu encaisser ces codeurs arrogants... La soirée démarrait plutôt bien.

9h32 - Avignon. Un portable bipe...
Chiotte ! Mal réveillé, le dos en vrac, plié dans un plumard de 1m60, la nuit fut rude. Trêve de jérémiades, il nous reste peu de temps pour se préparer aux festivités. "On a tout ce qu'il faut ?" me lance Hicks. Première erreur de la matinée, j'ai oublié mon moniteur. Espérons que ce sera la seule mauvaise surprise du weekend... Je me trompais lourdement.

Après un rapide petit déj' et une douche (n'en déplaise à Barjack), nous décidons de quitter au plus vite Avignon sous une chaleur écrasante... Mon sang est bien trop épais pour cette ville. Direction Arles. Le trajet n'est qu'une formalité. Trouver la salle du meeting me parait plus compliqué. Après plusieurs quadrillages de la ville, je décide de jeter mon copilote devant l'office du tourisme pour pêcher des infos. "Ca doit se trouver juste au bout de cette rue". Connaissant ses talents de guide, j'avais déjà vécu l'enfer en Allemagne, je décide de consulter le plan. L'animal a raison, je me contente de changer de sujet...

La salle pose (et impose) au milieu d'un ancien site industriel en friche. Fer forgé et béton, la baraque a un côté "steampunk" indéniable. Ca a son charme... Ceux qui ont parcouru les rues de Le Havre me comprendront. Une fausse note quand même. Deux ostrogoths sont vautrés au pied de l'édifice.

"Grimmy et Power !!!" "Salut les mecs. La salle est déjà ouverte ?"
"Pas tout à fait, j'ai juste réussi à négocier une bouteille d'eau."

Bonne nouvelle, je ne pensais pas l'individu capable de boire ce breuvage sans additif. Mon esprit doit me jouer des tours... "Allons manger un morceau" glissais-je à Hicks.

image

Connaissant les repas servis en DemoParty, je caresse l'espoir de manger quelque chose d'exotique sous un soleil complice, à la terrasse de...

"Ce restaurant, ca ira ?"
"Oui, il y a des plats végétariens"

Je repère vaguement trois personnes dont un Rouquemoute en train de manger... des pâtes (On apprendra plus tard que ses amis n'étaient autres que MaDe et Rez). Quelle idée, me dis-je. Pour moi ce sera la carte et son saumon, ratatouille du pays. La deuxième mauvaise surprise du séjour viendra du serveur. Un modèle de con assez rare. Et avec ça plus rien n'est disponible à la carte en cette heure avancée, à part des pâtes. Retour à la salle avec l'estomac prêt à affronter moults cafés et un tshirt déjà ruiné par le pesto...

La salle se remplit gentillement, l'intérieur est encore plus impressionnant. Des poutrelles métalliques rivetées à perte de vue, un pont roulant de 20t supporte l'écran, des néons et une sono qui laisse présager des moments terrifiants. On va enfin pouvoir faire parler la poudre, me dis-je. "Notre prod sur cet écran ça va être quelque chose". Au loin j'aperçois une tignasse. "Tiens il ressemble vachement à sa photo, celui-là". Nous faisons l'agréable rencontre d'UltraSyd, qui pour l'occasion a eu la bonne idée de venir armé... de toute sa sympathie ainsi que d'un musicdisk.

La soirée démarre doucement, les tables se remplissent petit à petit de diverses bécanes... Massivement de PC, mais on voit fleurir quelques Amiga, un Mega ST et une sorte de ZX Spectrum. Si toute la confrérie débarque on devrait dignement représenter notre clan, mais là on manque un peu de matériel. Peu d'écrans "Bleus".

Roulements de tambour, NetPoet prend la parole pour initier le début des hostilités, le niveau sonore de la bande son laisse présager du meilleur. "Merde, matte-moi ces gueules de cons !!!" me souffle Grimmy, qui décidément est un type ignoble. Débarque un cortège d'élus locaux pour nous expliquer à quel point ils sont honorés et fiers de toute cette débauche de "multimédia" et de "new technologie". Netpoet vient les sauver un peu en faisant un discours bien élogieux, dans la langue de Benny Hill... "Applause"

image

image

Un buffet est servi pour l'occasion, rien de Bio, mon comparse fait la gueule. Quelques personnes sont attirées par mon splendide CPC coloré façon prostipute. Notamment, un véritable X-Men qui possède le super pouvoir d'être bourré 24/24h. "Il m'a donné soif, ce type. Et si on prenait l'apéro ?" dis-je. Grimmy acquiesce sournoisement et on s'envoie quelques godets de Chartreuse en vociférant lourdement. Après avoir maté quelques prods sur l'écran géant et copieusement bataillé sur la scène CPC... Je m'esclaffe "Tiens, Roudoudou est venu avec Ramlaid ?". Il est plus que temps d'arrêter la boisson.

image

Grimmy profite alors de mon état d'ébriété partiel, pour m'asséner un vieux coup de grâce. "Tiens, j'ai une preview d'un vieil effet fantasmé sur CPC. Du vrai mode entrelacé". Gargl !!! Je décide de me resservir une huitième Chartreuse. Sa collaboration avec Power (en fournisseur d'oscilloscope) a payé. On peut enfin admirer un superbe écran entrelacé 800x600. Ce qui a le mérite de vous expulser un oeil de son orbite et vous enfoncer le second dans l'cul. C'est techniquement "simple" selon le créateur mais les appréciations sont mitigées. Vivement la version finale qu'on puisse enfin faire tomber une vieille légende...

On m'apprend que des saucisses et un open-barbecue (gratuit) nous attendent dehors. J'essaie de m'y rendre malgré mon nouveau strabisme divergeant prononcé...

La soirée s'enchaîne sous les pulsations rythmées de Evil/Glenz puis MED. Le mix d'images et de samples est impressionnant, la sono l'est encore plus, on n'est pas déçus... Juste à moitié sourds. On assiste à la défaite de la musique. (Désolé si je n'apprécie pas la techno-éléctro.)

Grimmy, qui ne fait pas partie des X-Men mais dont le super pouvoir est de dormir tôt en meeting, va se coucher, à minuit. On résiste gaillardement jusqu'à l'aube et on décide d'aller s'écrouler à trois dans la Darkroom désertée... Les membres de Vanity sont enfin considérés à leur juste valeur. Une chambre pour nous seuls. (UltraSyd shoota des photos de nuit, pour voir si on se reproduisait dans le noir... C'est incommodant :)

Samedi 11h00 - Arles (il fait beau)
"Raaaah !!!" On a rarement aussi bien dormi en meeting. Un petit déj constitué de café et de croissants frais nous tend les bras. A croire que Tom&Jerry est passé dans la nuit pour nous apporter tout ça. "Bon, ça commence à me gratter. Seul Cyril tolère cet état de fait. J'vais me laver". Toilettes et douches individuelles, le tout est vraiment clean. "Chouette". J'profite du début d'après-midi pour zoner un peu dans la zone. Tags et vieilles pierres. Plutôt sympa.

image

image

Zik, le frangin codeur et mélomane surgit si discrètement que je ne saurais dater son horaire d'arrivée. "Salut, il parait que le son est très bon. Je suis venu m'en assurer". Encore une jeunesse gâchée par l'écoute massive de compilations "ThunderDome", pensais-je...

13h00 - Les renforts arrivent. OffseT et Barjack débarquent dans la salle. L'un des deux est affublé d'un couvre-chef grotesque. Ils tombent bien ces deux-là. On les attendait pour l'apéro et ils apportaient les chips. (Me suis fait avoir). Ils nous ont aussi apporté un moniteur CPC ainsi que leurs connaissances en électronique (Je vous laisse deviner lequel) pour dépanner une DKtronics 256ko, qui fonctionnait très bien. Et surtout le plus important, Philippe nous apporte la vidéo finale de notre prod. "Bravo les mecs. C'est du beau boulot. Mais j'aime pas trop la 3D ;)" éructe-t-il. Je maîtrise David par un Uchi-Mata légendaire pour éviter le bain de sang.

15h00 - Je commence à suer fortement. On décide d'aller grignoter un morceau au bar. Difficile pour un végétalien de se faire comprendre par un authentique barman sur ses affinités culinaires. On en rigole encore entre initiés. La gouaille de comptoir contre Nietzsche. 1-0. L'après-midi se déroule doucement sous un soleil bien veillant. Des glaces sont servies gracieusement. Une longue discussion avec MaDe, dans laquelle Barjack me décrit ironiquement comme le meilleur graphiste actuel, laisse entendre son envie de revenir grapher sur CPC. On lui souhaite de trouver un codeur ou plutôt un finisseur... C'est encore plus rare.

image

Une légère poignée d'heures passent quand arrive un valeureux bipède nommé Squat. "Il y a décidément bien trop de bonnes nouvelles dans ce meeting." marmonnais-je, voyant la patate arriver. "J'préfère revoir Guilhem qu'Overflow" me souffle Grimmy, qui me déçoit de plus en plus. Je me détourne de lui pour ne plus subir son flot de haine quand un effluve de bière parvient à mes narines. Deux X-men à moitié rétamés sont en train de se défier devant l'entrée, dans une danse du ventre surréaliste. Cette vision me glace le sang, je décide de retourner dans la salle pour me rouler en boule sous une table.

"Alors, lui c'est un CPCiste. Graphiste et qui est bon...". Tiens Hervv/Mjjprod. Des gens de ma province son présents ici. Présentations, salutations. Ils bossent toujours sur Atari ST, Amstrad et Mo5... On s'éparpille un peu à mon goût. Ca fait quand même plaisir de le revoir.

image

18h00 - Les deadlines sont tombées depuis un moment. On attend avec une incertaine patience la diffusion sur grand écran. Un petit pas pour nous, un grand pas pour la scène CPC et un commentaire de con pour Iron. On écoute religieusement les compositions musicales des participants. Zik déplore le manque d'orgues et de hautbois dans l'ensemble même s'il croit reconnaitre un mouvement de Beethoven à un moment. Je décide à cet instant précis de planquer la bouteille de Chartreuse...

Barjack me fait remarquer qu'une batterie a été érigée sur la scène. Effectivement, c'est finement observé. Et ce sera sa dernière phrase intelligente du week-end. Willbe/Cocoon va profiter de la "technologie multimédia" présente pour diffuser un mix de prods et jouer en live par-dessus (assisté par un modeste PC portable). L'idée est excellente et le résultat à la hauteur... Amazing.

La tension grimpe encore un peu plus, nous sommes tous conviés à nous rendre sur le parking pour admirer les compos "HugeScreen" sur écran-toit-géant. On se regroupe à bonne distance. "On aurait dû louer un ULM pour vraiment surplomber le tout". Grimmy propose de grimper sur une voiture, et de la tagger ensuite de nos empreintes de pas... Intenable celui-là. Ca démarre !!! Illumination de l'écran, Jingle tonitruant... Mes oreilles sifflent. La sono extérieure est encore plus impitoyable, l'écran parait presque anodin à côté. J'applaudis en saignant du nez.

Petite définition rapide : la HugeScreen compo s'apparente à une Wildcompo, aucune contrainte technique si ce n'est la résolution délirante qui doit être du 48/9 au moins (mon avocat me dit plus). On a le droit à toutes les folies plus ou moins maîtrisées. Mais globalement, c'est assez pauvre techniquement parlant. On retiendra particulièrement Black or White/Wasserpoet ainsi que Madchip/FRequency qui utilisent bien le format spécifique. Ainsi que 2010/Cybernetic genetics qui démarre à grand coup de Strauss samplé... Bon rendu. "2010 l'Odyssée de l'esbroufe". Ainsi parlait Zarathoustra.

"On doit pouvoir se faire un putain de bon Street Fighter 4 sur un écran pareil !!!" me lance Squat. "C'est pas demain qu'Overlanders réalisera une nouvelle démo", ironisais-je ;)

image

image

De retour dans la salle, on s'arrose tous la tronche au café accompagné de victuailles diverses. Je surveille d'un coin de l'oeil amusé, la vaine tentative de Hicks pour avoir une salade végétalienne sans sauce... Deuxième victoire du Barman (qui prend une majuscule pour le coup) contre Spinozza.

Baouuuuummm !!!! Jingle "WildCompo" !!! Ca vibre de partout, j'ai la trouille qu'une poutrelle me tombe sur la gueule. "Mince, on a même plus le temps de se battre avec les moustiques" me précise Barjack.

Petite définition rapide : la WildCompo c'est n'importe quoi, sur n'importe quel support. Démerdez-vous avec ça... Je ne retiendrai que le musicdisk d'UltraSyd (aux graphismes particuliers), ainsi que l'invitro Spectrum (parce que c'est du 8bit) et If night has fallen/Nosfe pour son noir et blanc et sa bande son particulièrement insupportable.

Netpoet nous invite à ne pas décoller nos fesses des sièges car la compo 4k est imminente. Petite définition : la 4kCompo, c'est le top !!! Il faut batailler sévère pour faire tenir une intro en si peu de place. Ou avoir Crinkler sur PC et lancer 60000 itérations de crunch dans 2go de mémoire. Ha ha Gaaah ! La compo accepte tout ce qui tiens en 4ko. On peut donc concourir avec les PCistes. Youpi Banane !!! Ici il n'y a que 5 intros, je me permets de détailler quelque peu.

Première intro un Gfx procédural représentant une page web de Pouet. Booooon. Ca, c'est fait. Deuxième intro Moody/Vanity, le truc le plus impressionnant de 2010 selon mes critères très objectifs. Je gueule. Troisième intro GrowUp/Rebels, c'est beau ce sont des fleurs qui poussent. L'idée est bonne. Y'a du rose. J'aime... Quatrième intro Amsterdam Cancer Cube/TRSI, on dirait du raytrace sur gélatine et bonbons, c'est mignon. Cinquième intro Another Theory/Frequency, Chaos Theory/Conspiracy passée à la moulinette 4ko. Première place assurée. Bien foutu. Même si des parts sont squeezées.

"Et bien j'pensais pas avoir droit à des applaudissements quand notre 3D a démarré." avouais-je. Je caresse l'hypothèse d'une 3ème place, puisque pas mal de gens ont l'air enthousiastes. Au sein des CPCistes, OffseT mis à part, c'est Stupeur et Tremblement sans connaitre le Japon. Même Barjack a aimé les couleurs. On flotte gentillement.

image

image

Les années précédentes avaient été riches en prods, ça semble assez bien parti cette fois-ci. On a même pas le temps de patienter que la session 64Ko démarre et se termine presque aussitôt. Une seule compo est diffusée. C'est Rez/Razor1911 (Chiptunes.com) qui nous torche une jolie petite intro 64k bien "Bubble" mais pas vraiment impressionnante. Rez se lève de sa chaise pour exprimer sa victoire bien méritée et toute la salle éclate de rire (avec lui)...

Le gros morceau de cette party devrait être la section démo, qui avait accueilli de belles prods comme Blunderbuss/Fairlight ou Extatique/Adinpsz. Cette fois-ci on a eu droit à une grève de créativité. 7 démos sont présentées. Présentations :

- Refill/X-Men : une démo sur le thème du bar et de la bière... Une ode à la biture.
- The Junkyard Opera/eXtrait : quelques bonnes idées, un design, une musique atypique qui nous change de tout ce qu'on a pu subir majoritairement ce week-end. Pas mal de visions de scène au format eye-fish. Joli.
- The Ultimate Meeting invitro/Nuance : un esprit bien proche du jeu Darwinia. Une musique prévisible mais le tout se tient plutôt bien ensemble.
- Height Hours/Ukonx : une Onescreen sur PC. Si c'est possible. Un moteur physique où des boules s'entrechoquent. Démo finie sur place par la bande à Power.
- Wayfaring Stranger/Amnesty : rien à dire. Ah ! Si, on a droit à des paroles sur la musique exaspérante...
- The road/Efson Snoitaerc : bon, lui il a filmé son trajet du weekend. Parfait et inutile.
- Anoxia Redux/Minimalartifact : excellent concept. Vous prenez une démo d'ASD et vous la lobotomisez à outrance. Comment procéder ? Virez la musique car c'est odieusement commun et réduisez la palette à 6 couleurs. Laissez mijoter pendant 8 minutes. Et diffusez le tout contre un mur dans un vernissage Pop-Art quelconque.

On a bien rigolé quand même. Comme je remarque qu'un énième DJ grimpe sur la scène pour faire danser un petit par-terre de convives, je décide de retourner affronter le Barman et son excellent café. C'est incroyable que tout le monde ici présent puisse écouter ce type de musique. Ca parait étrange. Pas tant que ca, puisque la grande majorité de gens se retrouve à l'extérieur et pourtant il y a peu de fumeurs.

Dehors on se congratule chaudement, on discute des futures possibilités d'effet sur CPC. La routine. Barjack explique son orientation artistique. Beb fait son numéro habituel sur la rêverie générale de certains crédules. Les discussions traînent tard dans la nuit. Je décide d'aller aligner quelques chaises pour pioncer 3-4 heures. Pas très confortable mais ça fera l'affaire. J'abandonne mes potes ici.

image

Dimanche matin – Les résultats. Sale défaite à la Salle des fêtes.
Pour le coup je crois vraiment avoir passé la pire nuit en meeting (Croco4 mis à part). Les chaises m'ont brisé le dos et j'ai perdu un bras dans la nuit. J'émerge doucement, ça m'a quand même fait du bien c'te petite sieste. Le reste de la bande est resté éveillé. Grimmy, Hicks, Power et Barjack. Ca a du fuser toute la nuit pensais-je. Un petit déj' est proposé, décidément l'organisation est vraiment parfaite. Croissants et café parfait pour ce que j'ai. Les résultats des votes ne devraient plus tarder.

Alors j'vous explique tout de suite qu'on a rien gagné mais de peu. UltraSyd a remporté 2 victoires, une pour sa compo musicale et l'autre pour son Musicdisc. On a quand même réussi à avoir une prod CPC récompensée. Bon point. Tout le monde repart avec sa petite enveloppe plus ou moins grosse voire indécente pour certains. Ainsi que des cadeaux atypiques HelloKitty !!!

On assiste à un superbe finish des X-Men qui nous gratifient d'un magistral Pants-Off pour fêter leur victoire. C'est assez drôle à voir... On notera que, comme souvent, l'ordre de passage des démos ou intros influence considérablement les votes. Et je suis de bonne foi :)

Quel bilan peut-on tirer de cet excellent week-end ensoleillé ?

- Une organisation impressionnante. Des menus variés, des jeux et des tshirt !!!
- Beaucoup de choses à voir et écouter. Des previews CPC à redécouvrir encore et toujours.
- Des gens à rencontrer (UltraSyd, MaDe, etc.), l'occasion de revoir des potes éparpillés partout en France.

Petit bémol la musique insupportable... On reviendra.

Le retour ne devrait être qu'une formalité.

Iggy Push

Photos by Hicks

Photos by Ultrasyd